La nature passe à la contre-attaque : les éléphants évoluent pour perdre leurs défenses et se protéger des braconniers

Le commerce des défenses d’éléphants – et en général tous les “trophées” qui résultent de l’abattage d’animaux menacés – est un fléau que nous n’avons pas encore réussi à vaincre aujourd’hui. Ces “armes” de pachydermes, qui ne sont rien d’autre que d’énormes dents modifiées, sont en ivoire et sont largement utilisées pour la création d’objets de valeur, ainsi que pour différents usages dans la médecine traditionnelle. En effet, une poudre “miraculeuse” serait obtenue à partir des défenses ; laquelle augmenterait la virilité, la force et la fertilité, même si aucun de ces effets n’a jamais été scientifiquement prouvé.

Malgré diverses interdictions et saisies internationales, de nombreux éléphants sont encore abattus (souvent par hélicoptère ou avion) pour vendre leurs défenses à un prix élevé sur les marchés, notamment en Asie.

Lire la suite sur Curioctopus
Loading...